2019 : Evolution de la position officielle de l'Eglise catholique

L'organisation de pèlerinages dans le sanctuaire marial de Medjugorje en Bosnie-Herzégovine est désormais autorisée par l'Église catholique, comme l'a annoncé la Salle de presse du Saint-Siège le 12 mai 2019.

Cette autorisation ne signifie pas la reconnaissance des apparitions mariales, mais permet un meilleur encadrement de l'important flux de pèlerins.

Cela place tout de même sur le même plan le sanctuaire marial de Medjugorje avec les sanctuaires mariaux de l'Ile-Bouchard et de la Rue du Bac pour lesquelles il n'y a pas, à ce jour, de reconnaissance de "surnaturalité".

Monseigneur Henryk Hoser

« Comme annoncé conjointement ce matin par Mgr Henryk Hoser, visiteur apostolique à caractère spécial pour la paroisse de Medjugorje et par la nonciature apostolique à Sarajevo, le Saint-Père est disposé à ce qu'il soit possible d'organiser des pèlerinages à Medjugorje »,
a déclaré, le dimanche 12 mai au matin, Alessandro Gisotti, directeur ad interim de la Salle de Presse du Saint-Siège, répondant aux questions de journalistes.

« Ceci en ayant toujours soin d'éviter que ces pèlerinages soient interprétés comme une authentification des évènements connus, qui demandent encore d'être examinés par l'Église. Il faut donc éviter que de tels pèlerinages créent toute confusion ou ambiguïté sur l'aspect doctrinal. Cela concerne aussi les pasteurs de tous ordres et rangs qui ont l'intention de se rendre à Medjugorje et d'y célébrer ou concélébrer, y compris de manière solennelle », a ajouté Alessandro Gisotti.

« Étant donné le flux notable de personnes qui se rendent à Medjugorje et les abondants fruits de grâce qui en ont découlé, une telle disposition s'insère dans l'attention pastorale particulière que le Saint-Père a voulu donner à cette réalité, destinée à favoriser et à promouvoir les bons fruits», poursuit le communiqué de la Salle de presse du Saint-Siège.



« Le visiteur apostolique aura, de cette façon, une plus grande facilité à établir - en accord avec les ordinaires des lieux - des liens avec les prêtres chargés d'organiser des pèlerinages à Medjugorje, comme personnes sûres et bien préparées, en leur offrant des informations et des indications pour pouvoir mener de manière fructueuse de tels pèlerinages », est-il écrit en conclusion.

Medjugorje

Cette décision du Souverain Pontife survient près d'un an après son choix de nommer Mgr Henryk Hoser, l'archevêque émérite de Varsovie-Praga, en Pologne, «Visiteur apostolique à caractère spécial» pour la paroisse de Medjugorje, ad nutum Sanctae Sedis, à la disposition du Saint-Siège.

La nomination avait eu lieu le 31 mai 2018, pour une mission «exclusivement pastorale», en vue de proposer au Pape des directives pastorales pour l'avenir du sanctuaire. Il n'a donc pas la responsabilité de se prononcer sur l'authenticité des apparitions mariales, qui relèvent de la Congrégation pour la Doctrine de la foi.


Extrait de Vatican News - Adélaïde Patrignani - Cité du Vatican

Retour
Retour
Le Pape François et Medjugorje
Le Pape François et Medjugorje
Vos commentaires, témoignages, questions, soutiens,... Ecrivez nous ici.
Webmaster